[INTERVIEW]
Save Eat, cuisiner sans gaspiller !

Aujourd’hui, il est fondamental de consommer mieux pour moins gaspiller. C’est le dĂ©fi de cette jeune Startup Save Eat fondĂ©e par deux femmes audacieuses. 

Gaspillage

Interview de la semaine

Conseils

Application

Suivez-nous et profitez de nos articles, astuces, conseils et jeux-concours ! 😎🎁

1 – Pouvez-vous nous prĂ©senter votre entreprise et son histoire ? (votre rencontre entre fondateurs, constat, marchĂ©, histoire…)

Nous sommes deux Ă  l’origine du projet :
Isaure Tsassis, ingĂ©nieure en Alimentation et SantĂ© qui a toujours aimĂ© cuisiner, inventer de nouvelles recettes et ne manquant jamais d’inventivitĂ© devant son frigo (plus ou moins vide 
).
DorothĂ©e BessiĂšre, ingĂ©nieure MĂ©canique, qui a toujours eu l’art de trouver des solutions simples et innovantes Ă  mettre en place avec peu de moyens.

    De gauche à droite, Dorothée et Isaure. Co-fondatrices de Save Eat

    C’est ce mĂ©lange dĂ©tonnant qui nous a permis de crĂ©er Save Eat, l’application qui permet de cuisiner sans gaspiller, grĂące Ă  des recettes simples et originales pour utiliser les restes de son frigo et gĂ©rer facilement les dates de pĂ©remption. Tout a commencĂ© lors de leur derniĂšre annĂ©e d’Ă©tude, sur le campus de notre universitĂ© en Angleterre, oĂč l’on a suivi un master en innovation et “design thinking”. Le dimanche, nous avions pour habitude de rĂ©cupĂ©rer les dĂ©chets consommables dans les poubelles de nos colocataires comme du pain lĂ©gĂšrement rassi et quelques pommes un peu abĂźmĂ©es pour en faire de dĂ©licieux crumble !

    Au fil du temps, on a expĂ©rimentĂ© de nouvelles recettes avec toujours plus d’aliments destinĂ©s Ă  rejoindre la poubelle (gĂąteau Ă  la peau de banane, wraps aux restes, cake fourre-z’y tout, pain perdu façon pizza
). Et en s’intĂ©ressant de plus prĂšs aux causes du gaspillage alimentaire, nous avons pros conscience que les foyers sont les premiers responsables du gaspillage alimentaire (33% contre 15% pour la grande distribution dont on parle tant). Sur les 79 kg de dĂ©chets alimentaires jetĂ©s chaque annĂ©e par chaque individu, 20 kg pourraient sans difficultĂ© ĂȘtre Ă©vitĂ©s si nous acceptions de modifier nos comportements. Cela correspond Ă  13 kg de restes de repas, de fruits et de lĂ©gumes et surtout 7 kg d’aliments mĂȘme pas dĂ©ballĂ©s. Au total, chaque annĂ©e, 1,3 millions de tonnes de nourriture sont purement et simplement gaspillĂ©es dans les foyers français, ce qui correspond Ă  38 kg de nourriture consommable jetĂ©es toutes les secondes ! Les causes sont diverses : mauvaise gestion des quantitĂ©s, stockage inappropriĂ©, dates de pĂ©remption, et non consommation des restes. C’est justement pour aider les consommateurs dans la gestion du contenu de leur cuisine/frigo, de leurs restes et rĂ©duire la quantitĂ© d’aliments jetĂ©s que nous avons lancĂ© l’application Save Eat.

      38 kg de nourriture consommable
      jetées toutes les secondes !

      2 – En quoi votre concept s’inscrit dans l’Ă©conomie collaborative ? Pourquoi faire le choix de crĂ©er une entreprise dans cet univers ?

      Le nom mĂȘme de notre entreprise s’inscrit dans une dĂ©marche sociale et solidaire, avec pour finalitĂ© la lutte contre le gaspillage alimentaire. Nous sommes toutes les deux horripilĂ©es par la gĂąchis et cherchons Ă  accommoder le moindre reste dans notre quotidien pour Ă©viter de jeter ; nous voulions prendre part Ă  l’objectif national de rĂ©duction du gaspillage alimentaire de 50 % d’ici 2025, simplement en partageant notre savoir-faire Ă  travers une application.

       

      3 – En quoi votre concept peut aider le monde Ă  aller mieux ?

      Lutter contre le gaspillage alimentaire en guidant le consommateur pour manger ses aliments dans les temps et lui faire rĂ©aliser qu’il y a tout un tas de choses qu’il pourrait sauver de la poubelle… C’est le dĂ©fi que relĂšve notre application Save Eat ! Elle propose au quotidien des recettes de cuisine simples, originales et totalement adaptĂ©es au contenu de son frigo pour Ă©viter que les aliments ne finissent Ă  la poubelle. On peut mĂȘme y apprendre Ă  cuisiner les Ă©pluchures et Ă  faire un gĂąteau avec des peaux de banane, un dĂ©lice !

      4 – Qu’ont les consommateurs Ă  y gagner ?

      De nombreux consommateurs cherchent Ă  rĂ©aliser des Ă©conomies sur leur budget alimentaire et cela passe avant tout par une consommation intelligente et la rĂ©duction de la quantitĂ© de nourriture jetĂ©e. L’application les Ă©duque, les aide au quotidien dans la gestion et l’utilisation de leurs aliments et leur apprend Ă  rĂ©aliser des bons repas avec peu d’ingrĂ©dients.

      5 – En quoi votre entreprise et Obvy sont complĂ©mentaires pour le consommateurs et la sociĂ©tĂ© ?

      Obvy et Save Eat reposent sur une société de partage dans laquelle il y a mutualisation des savoirs ou des biens. Dans cet optique, Save Eat souhaite créer une communauté de personnes avec un but et des valeurs en commun, qui pourront partager leurs astuces et leurs recettes.

      6 – Quelles sont vos actualitĂ©s ?

      Depuis 2017, notre startup est installĂ©e Ă  la Station F, le campus de start-up lancĂ© par Xavier Niel, et Ă  la PĂ©piniĂšre 27. L’application lancĂ©e le 1er fĂ©vrier compte dĂ©jĂ  plus de 3000 utilisateurs. La deuxiĂšme version est dĂ©jĂ  en cours de dĂ©veloppement pour une sortie prĂ©vue au dĂ©but de l’étĂ©.

       

      Le mot de la fin ?

      La nourriture d’abord, les discours aprĂšs !

      Contact : Sur notre site : www.saveeat.co
      Email :hello@saveeat.co
      RĂ©seaux sociaux : Facebook / Twitter / Instagram

      Le paiement sécurisé des petites annonces

      2€ offert avec le code :
      OBMAG

      Nos derniers articles

      Vous aimerez aussi

      Suivez-nous et profitez de nos articles, astuces, conseils et jeux-concours ! 😎🎁

      Le paiement sécurisé des petites annonces

      2€ offert avec le code : OBMAG

      Le paiement sécurisé des petites annonces

      2€ offert avec le code :
      OBMAG

      Vous aimerez aussi

      Share This